Comment sont calculés les frais de notaire ?

Comment sont calculés les frais de notaire ?

Que vous souhaitiez acquérir un bien immobilier, ou rédiger un acte d’authentification, vous devez impérativement payer des frais notariés. En effet, suivant l’étude notariale demandée, tout acte de notaire engendre des frais de notaire qui peuvent s’avérer être assez conséquents pour l’acquéreur. Ceci est valable pour l’achat d’un terrain, l’achat d’une maison, ou autres transactions immobilières. 

Que représentent concrètement les frais de notaire ?

Les frais de notaires, qui portent aussi bien le nom de « frais d’acquisition de logement » ou de « droits de mutation à titre » représentent les sommes décaissées par l’acheteur au notaire. Ils représentent donc non seulement la rémunération du notaire, mais aussi la totalité des frais dus par le client à l’État. On peut citer les frais d’acquisition d’un bien immobilier, la taxe communale ou la taxe départementale, les frais d’acte  et les frais annexes.

Aux  frais ou honoraires du notaire s’ajoutent le prix de vente lors de la cession d’un bien immobilier, et sont à la charge de l’acquéreur. Cependant, ces frais ne sont pas calculés de la même manière dans l’ancien et le nouveau cas, car le dernier cas implique des frais de notaire réduits.

Voici les différents éléments qui constituent les différents montants des frais de notaires : 

  • « Les émoluments du notaire » qui représentent la rémunération, mais aussi les honoraires perçus par le notaire pour son intervention (environ 10 % des frais de notaire) ;
  • Les frais et débours qui regroupent les différents frais engagés par le notaire pour le compte du client, qui seront remboursés par ce dernier ;
  • Les impôts et taxes ainsi que les droits divers comprennent les droits d’enregistrement, la TVA, la sécurité immobilière, qui seront décaissés au Trésor public.

Comment procède-t-on au calcul des frais de notaire ?

Calculer les frais de notaire doit respecter une certaine formalité. Les tarifs de notaire que l’acquéreur doit régler lors d’une transaction immobilière comprennent, outre la rémunération du notaire, l’amortissement et les droits de mutation, également appelés droits d’inscription. Les frais de notaire sont calculés au prorata du prix d’achat de votre bien immobilier. Les honoraires varient selon que l’acte de l’authentique et les formalités sont accomplis en honoraires réglementés ou en honoraires libres.

Les honoraires qui sont réglementés sont régis par un régime tarifaire national qui est fixé par la loi. Cela implique que le montant des frais sera le même, quel que soit le notaire que vous consultez. Ces rémunérations sont soit fixes, soit en fonction de la valeur de l’actif concerné.

Pour ce qui est des honoraires libres, il n’y a pas de barème fixe. Les frais sont définis à la volonté du notaire et de son client puisque le notaire n’est pas un fonctionnaire du gouvernement. C’est ce qu’on appelle un « acte hors monopole ».

Il est important de préciser que les droits et taxes exigés par le logement ancien sont plus élevés (entre 7 à 8 %) que ceux exigés par le logement neuf (entre 3 à 4 %).

À quoi bon confier à un notaire la gestion de vos biens ?

Dans ce domaine, les notaires ont de nombreux atouts à faire valoir. Premièrement, ils ont une image positive et leur statut de monopole les autorise à disposer rapidement d’une clientèle captive dont ils peuvent assurer le suivi dans le temps, à toutes les étapes de la vie patrimoniale. Plusieurs possibilités s’offrent à une personne de contacter un notaire,  par exemple : contrats de mariage, actes notariés d’achat d’un bien immobilier, actes de vente, héritages et successions.

Professionnels du droit de la famille, les notaires peuvent vous accompagner dans le développement d’une stratégie patrimoniale et vous soutenir en matière de gestion, de valorisation et de succession de votre patrimoine. 

Les capacités du notaire ne se limitent pas à son rôle d’officier public. Il peut également fournir des conseils sur la manière d’organiser et de transférer les biens d’une personne. Grâce à sa formation et à ses notions juridiques spécifiques, il est un interlocuteur précieux qui abordera votre problème de manière globale dans le cadre d’un service payant dont vous serez préalablement informé.

Si vous souhaitez réaliser une étude patrimoniale ou obtenir plus de renseignement sur la gestion de patrimoine, rendez-vous sur le site https://www.investissementfaq.fr/.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *